GRAINES DE BANDITS

  

 

"Trouver un lopin de terre intouché, un petit paradis. » C’est le bel objectif du père d’Yvon Roy quand il embarque femme et enfants dans leur Canada natal. Finalement, c’est dans une maison qui « sent le malheur à plein nez » que la famille va emménager. Qu’importe. Autour de la maison : tout un territoire à découvrir ; « comme si l’Amazonie était débarquée derrière chez nous ». « C’est notre mission de l’explorer et d’y amener la civilisation », affirme son frère à l'auteur. Une parenthèse intime à hauteur d’enfants où les souvenirs disent avec justesse ces moments d’évasion pour échapper à un quotidien difficile et au grand déchirement familial.