Argentine : Fantômes de la dictature, lumières de l'ADN

Deux amis inséparables, Mario et Santiago, décident ensemble de faire le test ADN qui leur permettra de faire toute la lumière sur leur origines biologiques. Une démarche qui fait sens dans l'Argentine moderne : on sait qu'à l'époque de la dictature, voilà une quarantaine d'années, des centaines de bébés ont été volés à leurs parents, opposants politiques assassinés, et donnés à des familles sympathisantes du régime en mal d'enfant.

" À l'époque de la dictature, des centaines de bébés ont été volés à leurs parents "

C'est Mario qui nourrit le plus d'interrogations sur sa filiation, alors que Santiago s'est surtout décidé dans l'espoir de revoir Gabriella, la sublime infirmière qui a géré le test. Ils savent néanmoins l'un comme l'autre qu'en pratiquant  ce test, ils risquent de modifier le cours de leur existence et celles de leur entourage. Mais c'est en découvrant les résultats  qu'ils vont véritablement réaliser l'onde de choc provoquée. 

La collaboration inédite de Matz (scénario) et Mayalen Goust (dessin) concrétise une bande dessinée sur un sujet rendu célèbre par les manifestations des " Grands-mères de la place de Mai ", à Buenos Aires.


Vies Volées, Buenos Aires - Place de Mai, Matz, Mayalen Goust, 10 Janvier 2018, 15€, 80p